Le tourisme solidaire dans le Sine Saloum

Le tourisme solidaire dans le Sine Saloum

with 4 commentaires
Si vous aimez les piscines a débordement et les wc parfumés, passez votre chemin, cet article n’est pas pour vous ( mais le Saloum à tout ce qu’il faut pour vous rendre heureux quand même!)
On voit bien que ces dernières années les européens sont las de ce mode de vie que l’on prône : toujours plus vite, toujours plus productif, au mépris de nos relations avec les autres que nous connaissons de moins en moins.
Lorsque les vacances durement méritées arrivent on veut du changement : de la solidarité, de la sérénité et des émotions!
Le Sine Saloum vous offrira les trois en même temps.
Pour de la solidarité à grande échelle vous pourriez contactez les ONG qui œuvrent pour la protection des ressources tel que l‘Oceanium ou Nebeday et qui organisent de grandes sessions de reboisements communautaires à l’arrivée de l’hivernage.
D’une part il y a le reboisement de la mangrove ou le travail est très groupé, dynamique et convivial, ça avance vite et ça fait plaisir.
Jeunes plantation de palétuviers dans la mangrove aux abords du Bamboung
Jeune plantation de palétuviers dans la mangrove aux abords du Bamboung par Nicolas Van Ingen
D’autre part il y a le reboisement des forêts, là le travail est beaucoup plus laborieux. Il faut d’abord récolter les jeunes pousse des sous-bois ou déplacer les pépinières villageoises, ensuite creuser le trou, le garnir d’un bon compost, rempoter le jeune plant et assurer sa protection contre les animaux! Sans oublier que 6 mois après il faut débroussailler toutes les plantations pour les empêcher d’être victimes d’un feux de brousse et de voir tout vos efforts réduits a néant, et ça au moins pendant 3 ans, de quoi tisser des liens!
pépinière moringa soucouta
Pépinière de moringa prêt à être transplanté

Le reboisement au Sénégal, c’est primordial.

Pour de la solidarité à petite échelle vous trouverez toujours de quoi vous occupez dans votre «famille d’accueil», travaux des champs, décorticage des arachides, préparation du mil. L’ensemble des taches domestiques sont manuelles et demandent énormément de temps. Temps qui fait défaut aux femmes pour cumuler d’autre micro-activités qui leur permettent de diversifier et garantir leurs sources de revenus toute l’année.
Transformation du fruit du baobab
Transformation du fruit du baobab par Nicolas Van Ingen
Si vous avez de l’ingéniosité et que vous êtes capable de mécaniser certaines tache domestiques avec des matériaux basiques, faites vous plaisir!
Hébergement solidaire? Qu’est ce que c’est?
Dans tout le delta du Sine Saloum vous rencontrerez souvent des concessions familiales ou les chef de famille ont eu l’initiative de mettre à disposition une ou deux cases pour accueillir les voyageurs qui cherchent un hébergement modeste et qui veulent vraiment connaître la culture locale et surtout ceux qui la représente.
Je ne veux pas désillusionner nombre de voyageur mais beaucoup de campements auto-labellisé solidaires sont tenu par des étrangers ou mis en place par des ong et des bailleurs étrangers. Je ne critique pas la démarche qui a son intérêt mais je connais très peu d’étrangers qui acceptent de vivre dans cette région pour un revenu de 80 000f ( 120e), revenu qu’accepterai volontiers tout bon père de famille du coin . Dans ces circonstances le label solidaire devient un atout marketing.
Un tourisme solidaire est avant tout un tourisme qui s’évertue à supprimer les intermédiaires, à offrir aux voyageurs une expérience au plus près de la réalité des autochtones et aux hôtes, un revenu honnête et décent.
Vivre le quotidien des gens du delta est une expérience très enrichissante mais prenez vos précautions avant et faites le tour du logement et des sanitaires pour vous assurez que l’endroit va réellement vous convenir. Il m’est arrivé d’accepter une invitation à étrenner une case d’accueil dans une des îles. J’étais enceinte de 4 mois, j’ai dormi sur un lit de branche, recouvert d’un sommier de mousse de 5 cm, passe encore. Le pire fut quand l’envie nocturne d’aller aux toilettes se fit sentir (enceinte, c’est dur de se retenir!) et que j’entendais des bruissements dans les fourrages et les cris des hyènes pas si loin. Les wc était dehors à 20m, dans le noir complet et seulement protégés d’une palissade de paille! Je vous laisse imaginer mes sentiments.
Transformation du fruit de l'anacardier, la pomme cajou
Transformation du fruit de l’anacardier, la pomme cajou
Comme bonnes adresses je vous conseille chez Omar et fatou à Sipo, chez Bacary juste à coté,ou encore la ferme de Kaydara près de Samba Dia.
Vous cherchez de la sérénité ?
Le delta vous en offrira un royaume. Où que vous soyez, de Djifer à Betenty en passant par Toubacouta, faites une centaine de mètre et vous serez en tête à tête avec la nature. A l’état brut, avec ses couleurs si belles et son silence si doux.
La douceur d'une fin de journée dans la mangrove, baobab au coucher du soleil
La douceur d’une fin de journée dans la mangrove, baobab au coucher du soleil
Des émotions en pagaille!
Les émotions, pour résumer, vous serez franchement grognons en arrivant: 7 place en panne, routes pleine de trous, chaleur écrasante mais vous le serez bien plus en rentrant. Les couleurs chatoyantes de mamans et le tranchant du vert vif de la mangrove sur le bleu pur du ciel resteront longtemps figé dans vos souvenirs.
La Teranga est vraiment un concept qui a de la valeur, un sens de l'hospitalité indéfectible
La Teranga est vraiment un concept qui a de la valeur, un sens de l’hospitalité indéfectible
A la fin vous douterez aussi sérieusement de la validité de vos motivations premières. Est ce vraiment vous qui êtes venu offrir quelques choses? Votre temps libre, votre savoir faire ou vos présents? On n’est ce pas plutôt les villageois qui vous ont fait la charité et passé un peu de baume sur vos âmes d’occidentaux malmenées par la disparition d’un tissu social qui nous est pourtant essentiel et qu’ici malgré tout on entretient.

4 réponses

  1. […] Le tourisme solidaire dans le Sine Saloum […]

  2. […] Le tourisme solidaire dans le Sine Saloum […]

  3. vavat
    | Répondre

    oui nous avons acheter des legumes et des fleurs chez eux cette ecole doit etre preservee pour son systheme educatif…..elle forme des eleves a l agriculture et vend ses produits bio a qui veut bien BRAVO

  4. LA pALANGROTTE
    | Répondre

    Dans le cadre d’un partenariat de développement durable local entre le village sénégalais de Ndangane, l’association Les Amis de la Palangrotte et du Sénégal, organise des séjours solidaires et responsables dans ce village. Faire découvrir une autre culture, favoriser la rencontre interculturelle et financer des projets de développement local, voici les objectifs des séjours des Amis de la Palangrotte. C’est
    Une association à but non lucratif (loi 1901) qui œuvre dans les domaines de la solidarité internationale et des échanges interculturels. Elle est propriétaire d’un campement touristique au Sénégal dans le Siné Saloum à Ndangane, elle emploie des villageois pour assurer l’accueil, la cuisine, les balades, le gardiennage etc… Elle promeut le tourisme responsable, social et solidaire ici en Europe.

Laisser un commentaire