Le paradis menaçé – Le blog de Justine et Mahery

with Pas de commentaire

HopTrip à Sandicoly

Après un long voyage de plusieurs jours pour relier la Casamance au Sud du Sine Saloum en contournant la Gambie, nous arrivons au Campement de Niombato, plus connu sous le nom de « Chez Claudine ».

Tourisme équitable et solidaire à Sandicoly

Ne vous méprenez pas sur le mot « campement » qui pourrait, dans des oreilles non averties, laisser entendre une installation sommaire. Ici, les chambres sont en dur, très confortables, bien aménagées, avec salle d’eau semi-privée (nous partageons la nôtre avec une autre chambre, quand elle est occupée…).

Le lieu de Claudine et Eric est beau, chaleureux, accueillant, et invite au repos et à la découverte. Le village dans lequel il est implanté, Sandicoly, est un charmant petit village de 900 habitants ; la faune et la flore environnante est foisonnante, d’une beauté rare.

Situé dans le delta du Saloum, aux portes du Parc Régional du Saloum, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et faisant partie des plus belles baies du monde, dans l’Aire Marine Protégée, l’endroit est idéal pour les amoureux de la nature.

Une menace grave

Mais voilà, ce paradis est aujourd’hui menacé, et c’est la problématique sur laquelle Claudine nous demandera d’avancer pendant notre séjour ici.

Des promoteurs immobiliers souhaiteraient installer sur la zone dans laquelle se trouve Sandicoly, la Communauté Rurale de Toubacouta, un projet hôtelier de 1000 lits. Les porteurs du projet ne sont vraisemblablement pas conscients de l’impact d’un tel projet sur les équilibres sociaux et environnement : suppression de terres cultivables, et donc d’emplois, développement de la délinquance et de la prostitution, déstructuration sociale, perturbation de l’équilibre déjà fragile de l’écosystème, épuisement des ressources, etc.

Inutile de préciser que nous avons tout de suite pris cette cause à cœur et qu’on continuera de se faire le relais de la défense de ce beau territoire au-delà de notre HopTrip Troc.

Claudine a eu comme idée, avec les villageois de Sandicoly, de créer une Aire Touristique Protégée, à l’image de l’Aire Marine Protégée, afin de tenir éloigné de tout projet destructeur ce milieu naturel.

Notre mission a donc été de rédiger un document, en plus de la vidéo ci-dessous, sur la base déjà bien complète d’un document préalablement écrit par Claudine, un manifeste en faveur d’un développement maitrisé pour Sandicoly ; pour la création d’une Aire Touristique Protégée.

On vous laisse découvrir un aperçu de la beauté de la zone à travers une humble vidéo que nous avons réalisée avec Claudine pour qu’elle puisse l’utiliser à toute fin utile :

Vous ne trouvez pas que ce serait bien dommage d’implanter un immense complexe touristique sur ces terres ?

N’hésitez pas à partager cette vidéo et à apporter tout soutien possible pour accompagner les habitants de Sandicoly dans la sauvegarde de leur patrimoine et du vivant, tout simplement. Le besoin d’alerter la communauté internationale est grand !

Nous quittons Claudine, Eric, Maïmouna, Hawa, Selbe, Fatou, Mamadou, Henri, Christophe, Francis, Tom & Jerry (les chiens), Pitou (le cheval), et tous les autres, le cœur un peu lourd, en espérant profondément que si nous revenons ici un jour, on retrouvera cette même quiétude, ce même accueil bienveillant des villageois, cette même nature si riche. Mais au fond de nous, nous n’en doutons pas.

Avec la volonté si forte de toutes ces femmes et ces hommes, avec un site si exceptionnel, nous avons du mal à concevoir qu’un tel projet puisse réellement voir le jour…

A Sandicoly, travail sur la création d’une Zone à Défendre contre le tourisme de masse. Pour une Aire de Tourisme Protégée, équitable et responsable.

Source : HopTrip à Sandicoly, le paradis menaçé – Le blog de Justine et Mahery

Laisser un commentaire