Le Sénégal autrement

Le Sénégal autrement

with 2 commentaires

Je laisse la parole à Nicolas avec cette très belle invitation au galop dans le delta du Saloum lancée sur le site web de la ferme équestre de Marie à Ndangane :

Ce n’est pas que pour les nombreux grands galops sur la plage au coucher du soleil, avec la fraîche caresse des alizés sur la peau qu’il faut aller au Sine Saloum,

Ni que pour les petits galops sur les pistes de sable à travers la brousse avec ses animaux,

La randonnée au Sine Saloum c’est ça, en effet, mais aussi surtout un voyage qui se termine chaque jour autour d’un feu.

Que ce soit sous un énorme baobab sacré ou chez les frères au bord de l’océan Atlantique, c’est en effet autour d’un feu sous les étoiles qu’on découvre l’altérité de l’Afrique noire.

Et, en effet, ce n’est pas une différence, mais plutôt une vraie altérité: il s’agit d’un autre univers, dans lequel nous sommes plongés par le conte des hommes qui préparent le thé vert sur le feu, selon le rite (trois fois…)L’univers animiste habité par les peuls, les sérères, les wolofs se révèle à travers les contes d’histoires de griots, de hyènes, d’hommes qui peuvent voler, ou devenir invisibles, de bois sacré ou des grigris, amulettes sacrées que chacun porte sur soi.

Et donc le griot qui se transforme en hyène pour voler une chèvre, ou bien le Lutin, petit bonhomme qui vole les enfants leur promettant de faire la lutte(sport nationale sénégalais…) ou bien encore les histoires de contrebandiers qui se rendent invisibles grâce au grigri du chat noir.

Ou bien les hyènes, animaux très dangereux, qui peuvent étouffer vivant » et qui font des trous dans les pistes pour faire tomber les bergers de leur chariot…

On ne questionne pas le réalisme des histoires, mais on tourne le regard sur leur beauté, et peu à peu ce tournant nous permet de découvrir la vie extraordinaire de la brousse.

Bergers, Griots, Baobab, animaux, oiseaux merveilleux, jardins fleuris…

Tout cela nous amène constamment dans un univers qui ressemble beaucoup à celui du Petit Prince de Saint-Exupéry: son astéroïde peuple de baobab, serpent, animaux symbolique, a bien eu inspiration ici.

 

Ce voyage au Sine Saloum, c’est donc une randonnée avec de beaux chevaux à travers des paysages merveilleux, mais c’est aussi et surtout une promenade dans un enrailleur humain, qui laisse une trace inoubliable, avec les chevaux comme partenaires de voyage qui nous amplifient la perception des lieux.

Le sourire contagieux des enfants, les rencontres avec les bergers qui arrivent au milieu de la brousse de nulle part, les passages secrets des contrebandiers à travers la mangrove, la découverte d’un village bâti sur une île entièrement faite de coquillages…Tout cela nous laisse une envie de vivre renouvelée, un cadeau impalpable, qui sort des mains des enfants souriants et se reverse dans les nôtres, pour y rester jusqu’à la rentrée, chez nous et surtout bien après.

Doudou, le guide et Marie, responsable de la logistique, savent bien vous accompagner à travers cette aventure magique, en vous donnant la sûreté dont vous avez besoin, sans jamais être envahissant.

Chaque fois que j’écoutais quelqu’un raconter une histoire qui me paraissait impossible, la réponse arrivait en effet de Saint-Exupéry :

 

« La preuve que le petit prince a existé c’est qu’il était ravissant, qu’il riait, et qu’il voulait un mouton…

NICOLAS

Contactez Marie à la ferme équestre de Ndangane on vous y organisera des randonnées itinérantes ainsi que des ballades à la journée et à l’heure.

C’est une très belle manière de découvrir le delta, un autre rythme pour voyager autemment.

Tel :  00 221 77 704 62 97

Site web : Randonnées à cheval au Sénégal

Merci à l’African Ranch pour cette très belle photo de ballade à cheval dans le delta.

Le centre équestre a fermé ses portes en 2017.

2 réponses

  1. […] Hormis les excursions en pirogue ou à pied on trouve peu d’autres activités: ulm, voile, équitation, kitesurf, … il y a bcp d’opportunités pour un entrepreneur […]

  2. Vol en ULM
    | Répondre

    […] Même à cheval… […]

Laisser un commentaire